National Centre of Competence in Research PlanetS
Gesellschaftsstrasse 6 | 3012 Bern | Switzerland
  +41 31 684 32 39

Une excellente occasion de présenter les réalisations du PRN PlanetS.

Du 18 au 22 septembre, le Congrès international d’astronautique (IAC) s’est tenu à Paris. L’un des thèmes abordés sur le stand de Space Exchange Switzerland était l’exploration des exoplanètes.

Josef Aschbacher, directeur général de l’ESA (à droite), en compagnie de l’astronaute suisse Claude Nicollier, qui tient un modèle du télescope spatial CHEOPS de l’ESA, et de Valérie Koller, du Centre spatial suisse. Credit: ESA – P. Sebirot

Une fois par an, le Congrès international d’astronautique (IAC) réunit pendant cinq jours quelque 6 500 experts de l’industrie et de la recherche spatiales pour présenter les derniers développements techniques et résultats de recherche.

Environ 250 exposants étaient représentés dans le hall de l’événement. Sous les auspices du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation, Space Exchange Switzerland a présenté à la Suisse un stand comprenant un bar à café avec des sièges et un ciel rempli de planètes. Sur le stand, divers représentants de l’industrie et de la recherche ont présenté ce qui distingue la Suisse dans le domaine de l’espace et de la recherche spatiale.

Pendant l’événement, le stand suisse a reçu la visite de l’ambassadeur de Suisse en France Roberto Balzaretti, du vice-administrateur de la NASA Thomas Zurbuchen et du directeur général de l’ESA Josef Aschbacher. Et bien sûr, l’astronaute suisse Claude Nicollier était également présent. Il a parlé de ses missions et de l’exploration de l’espace avec de grands télescopes tels que le Hubble et son successeur le JWST.

PlanetS et CHEOPS en ligne de mire

Le directeur scientifique de la NASA, Thomas Zurbuchen (au centre), a visité le stand de la Suisse à l’IAC.

Le dernier jour du stand suisse était consacré à la recherche sur les exoplanètes. David Ehrenreich de l’Université de Genève, membre du PNR PlanetS, a donné ce jour-là plusieurs courtes conférences sous le titre “CHEOPS : Le télescope spatial de l’ESA dirigé par la Suisse pour l’étude des exoplanètes”. Il s’est concentré sur la mission spatiale CHEOPS de l’ESA, qui est dirigée par la Suisse. Grâce à CHEOPS, les scientifiques suisses ont fait un grand nombre de découvertes depuis 2019. En outre, M. Ehrenreich a répondu aux questions du public intéressé. Et bien sûr, il ne fallait pas rater le petit modèle du télescope spatial CHEOPS sur le stand.

“Comme la plupart des grands acteurs de l’espace et de l’astronautique étaient représentés à l’IAC, c’était une bonne occasion de présenter les réalisations du PRN PlanetS”, a déclaré M. Ehrenreich. “J’ai été heureux d’échanger des idées avec d’autres acteurs suisses du secteur spatial, non seulement de l’administration suisse mais aussi d’entreprises suisses actives dans le domaine spatial qui étaient également présentes sur le stand.”

“Chuchichäschtli” avec artefacts

Le stand suisse était agrémenté d’un “Chuchichäschtli”, une sorte d’étagère contenant divers prototypes d’instruments et autres objets. Y étaient exposés, entre autres, un morceau de feuille original de l’expérience de vent solaire de Berne, qui a volé sur la lune avec Apollo 11, et une partie du spectromètre de masse STROFIO de la sonde spatiale BepiColombo, qui a été utilisée à des fins de test.

Stand suisse à l’IAC2022 Paris. Credit: David Ehrenreich

Categories: News

Comments are closed.

Si tu aimes ce que tu vois, partage le!

Share Tweet Share Save Share Email