National Centre of Competence in Research PlanetS
Gesellschaftsstrasse 6 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39

Editorial

Chère lectrice, cher lecteur,

Prof. Willy Benz, Directeur du PRN PlanetS. (Photo Alessandro Della Bella)

Comme le temps passe vite ! Lorsque vous recevrez cette édition de l’Observer, PlanetS s’approchera déjà de la fin de sa cinquième année ! Pas même un clin d’œil aux échelles de temps astronomiques et pourtant notre science et donc nos activités ont énormément évolué.

Avec l’amélioration de l’instrumentation astronomique, l’attention se déplace de plus en plus vers l’étude des atmosphères des exoplanètes. Pour ces planètes lointaines qui ne peuvent être étudiées qu’à distance à l’aide d’instruments installés sur de grands télescopes, leur atmosphère est la seule fenêtre sur leurs propriétés, y compris leurs conditions climatiques avec la possibilité à terme de détecter une signature révélatrice de la vie. Dans ce numéro de l’Observer, vous découvrirez les efforts déployés par PlanetS pour maîtriser les techniques de détection de ces atmosphères sur les plus grands télescopes du monde.

A l’occasion de la réunion à Berne du Conseil de l’ESO, son directeur général Xavier Barcons a donné une interview à PlanetS où il mentionne l’importance de certains instruments dans lesquels les scientifiques de PlanetS ont joué un rôle clé.

De nombreuses autres nouvelles activités ont été lancées dans le cadre de PlanetS. Notre Assemblée Générale annuelle, qui se tient toujours la dernière semaine de janvier, est une occasion privilégiée pour tous les membres de PlanetS d’avoir un aperçu de l’ampleur du programme. Ouah, incroyable ! C’est généralement la réaction de nouveaux membres comme Emeline Bolmont qui a décidé que l’étude des atmosphères planétaires était en fait plus passionnante que de devenir pilote et a rejoint PlanetS comme nouveau professeur à l’Université de Genève.

Enfin, 2019 marque le 50e anniversaire d’Apollon 11 et grand bond pour l’humanité que représentent ces premiers pas sur la Lune. L’Université de Berne était la seule institution non américaine invitée à placer un instrument scientifique à bord de cette mission. Cette expérience fut un coup de génie de par sa simplicité : une feuille métallique exposée au soleil sur la Lune et analysée à Berne pour mesurer la composition du vent solaire incrusté. C’est pourquoi la Suisse et PlanetS sont particulièrement enthousiastes à l’idée de se joindre à beaucoup d’autres pour marquer cet anniversaire unique.

Au-delà de la science et plus personnellement, cela fait aussi 50 ans que j’ai vu ces premiers pas en direct à la télévision. A partir de là, le grand bond pour moi a été de devenir astronome ! En écrivant ces quelques lignes, je ne peux m’empêcher de penser à la chance que nous avons de vivre une époque aussi extraordinaire !

Avec mes meilleurs vœux,

Willy Benz,
Directeur de PRN PlanetS

"C'est un projet gigantesque même pour l'ESO"
Catégories: External Newsletter, Uncategorized

Comments are closed.