National Centre of Competence in Research PlanetS
Sidlerstrasse 5 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39
Fax. +41 (0)31 631 44 05

L’Univers vu par un enfant

«L’Univers offre de grandes possibilités pour faire travailler notre imagination», considère Anna Lehninger, historienne de l’art qui enquête sur les dessins d’enfants. Elle estime qu’ils représentent un atout culturel et a étudié les images résultant de la campagne de dessin d’enfants réalisée conjointement avec la mission CHEOPS.

Début 2018, 3000 dessins d’enfants seront envoyés dans l’espace avec le télescope spatial CHEOPS. Parmi ces dessins il y a une image qui a immédiatement fait sourire Anna Lehninger, c’est celle d’un robot mâle dont la tête ressemble à un vieux téléviseur et qui est amicalement observé par un extraterrestre. Dans le ciel, on peut voir une planète similaire à la Terre, “une image comique avec ces figures comme des marionnettes », explique l’historienne de l’art. “En regardant les dessins, je suis tombé sur des images représentant un espace habité par des petits hommes et dans lesquelles des ovnis volaient. Ce sont des conceptions courantes que l’on peut trouver sur l’Internet auxquelles les enfants ont souvent ajouté leurs propres éléments inventifs.”

GBR-004_B14-7EGCHEOPS, pour CHaracterising ExOPlanet Satellite, est la première mission scientifique de l’Agence Spatiale Européenne placée sous direction suisse. Dans le cadre de la campagne de dessins, les enfants de Suisse et d’autres Etats membres de l’ESA ont envoyé des milliers de dessins ayant pour sujet l’espace. Les dessins sélectionnés seront miniaturisés et gravés sur des plaques métalliques qui seront fixées sur le satellite, et c’est d’ailleurs pourquoi les enfants ont du faire leurs dessins en noir et blanc. “Dans le passé, il y a eu des concours de dessin dans lequel vous pouviez soumettre des images pour la reproduction en utilisant seulement des techniques prédéterminées», explique Anna Lehninger, qui a écrit un livre sur les concours de dessin pour enfants.

Anna Lehninger dans l'archive de la Fondation Pestalozzi a Zürich. (Photo PlanetS)

Anna Lehninger dans l’archive de la Fondation Pestalozzi à Zurich. (Photo PlanetS)

Situé dans le sous-sol de l’Ecole Pédagogique de l’Université de Zurich, le bureau de l’historienne de l’art est entouré par des armoires et des racks contenant l’une des plus vastes collections de dessins d’enfants en Europe. Cette collection est connue comme formant l’archive des dessins d’enfants et adolescents de la Fondation Pestalozzi. “Les dessins constituent un atout culturel précieux, ils montrent quelles ont été les préoccupations des enfants et des adolescents au cours du 20e siècle», explique la responsable des archives en question, “le thème de l’espace était déjà présent dans les années 1920 et 1930 soit bien avant les voyages dans l’espace”. L’influence de l’image de Neil Armstrong sur la lune avec le drapeau des États-Unis est encore répandue aujourd’hui, ce qui peut d’ailleurs se voir sur certains des dessins CHEOPS. “Une image iconique qui peut être réinterprétée, notamment avec un drapeau suisse», ajoute Anna Lehninger.

Un reflet du thème de l’espace dans les médias

“En se basant sur les dessins des enfants, on peut facilement voir comment le thème de l’espace est présenté dans les médias, en particulier dans les médias pour les enfants et les jeunes», raconte l’historienne de l’art, « nous avons certaines idées et images qui peuvent ensuite être utilisés pour créer notre propre création». L’influence des livres et des bandes dessinées en particulier est également clairement visible, comme par exemple lorsque les extraterrestres s’expriment à travers des bulles au même titre que les terriens. On trouve souvent des images humoristiques d’un univers peuplé tout comme des représentations classiques du système solaire avec les planètes. “Je pense que cela est fortement influencé par l’éducation mais également par l’âge, en effet les enfants plus âgés sont plus intéressés par les aspects scientifiques”, dit Anna Lehninger.

CHE-668_3037 CHE-304_8427 DEU-251_26127 ESP-005_18008 CHEOPSDrawing ESA-392_57-530

Même le télescope spatial CHEOPS lui-même est un sujet populaire. «Souvent, il apparaît plus comme une image technique et il est intéressant de constater qu’il vole à travers le dessin » constate l’experte. En revanche elle ne fait pas de distinction entre les dessins des divers pays, au contraire, et de prendre pour exemple la scène de salutation entre astronautes et extraterrestres dans l’espace qui se ressemble dans la version espagnole et la version suisse. Sur de nombreux dessins, il est évident que le voyage spatial est considéré comme un symbole d’union.

Jouer avec les paramètres

«De nombreux aspects sont similaires, mais certains éléments resurgissent», explique Anna Lehninger en montrant l’image d’une belle astronaute espagnole portant un casque avec le logo CHEOPS SPACE. “On pense immédiatement à des films de science-fiction actuels tels que Interstellar, Gravity ou Seul sur Mars, je trouve cela très excitant.” Qu’y a-t-il derrière cela ? “En regardant ces dessins, on est tenté de penser à de nombreuses possibilités », dit Anna Lehninger, “mais il ne faut pas trop en voir, c’est comme si quelqu’un avait simplement le temps de s’asseoir avec l’artiste pour son portrait et que ce denier prenne une forme soudain devenue intéressante.

ESP-002_11200 ESA-263_78901

Un château de conte de fées sur une colline boisée en face d’un grand disque dans le ciel attire également de l’oeil. “Ceci est une vue complètement différente de l’espace», explique Anna Lehninger. Est-ce que la Lune s’est déplacée tout près de la Terre ou est-ce que nous sommes sur une lointaine planète habitable? “Comme avec tous les concours de dessin que je l’ai vu jusqu’à présent, il y a toujours de la place pour jouer avec les paramètres indiqués dans les règlements avec lesquels il faut s’orienter et à partir desquels quelque chose d’original doit être produit », souligne l’experte. “Et parce que l’on sait relativement peu de choses sur l’univers, ce domaine offre la plateforme idéale pour sa propre imagination, que nous ayons affaire à des extraterrestres rigolos, à des planètes et des satellites établis dans les moindres détails ou simplement à des surprises originales. Il y a des images merveilleuses à contempler tout comme l’imagination qui en fait partie», souligne Anna Lehninger, pour qui « chaque image montre une interprétation différente de l’Univers.»

CHEOPS dessins: http://cheops.unibe.ch/childrendrawings
Anna Lehninger: Vor-Bilder. Nach-Bilder. Zeit-Bilder, Kommerzielle Zeichenwettbewerbe für Kinder in der Schweiz, 1935-1985, Chronos-Verlag, 2015, ISBN 978-3-0340-1304-8
Archive of Children’s Drawings of the Pestalozzianum Foundation
anna.lehninger@phzh.ch

Ce que l’âge des planètes nous apprend sur leur teneur en eau
Super notes pour PlanetS
Catégories: External Newsletter, News, Uncategorized

Comments are closed.