National Centre of Competence in Research PlanetS
Gesellschaftsstrasse 6 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39

L’adapteur de NIRPS a été installé à la Silla

L’adaptateur avant du spectrographe NIRPS a été installé avec succès au télescope de 3.6m de l’ESO à l’observatoire de La Silla. NIRPS, que l’on considère souvent comme étant le « bras rouge » de HARPS, est un spectrographe haute résolution fonctionnant dans le proche infra-rouge.

Le principal objectif de la NIRPS est d’utiliser la méthode des vitesses radiales pour détecter et caractériser les planètes en orbite autour d’étoiles naines rouges de type M. Ces étoiles sont particulièrement intéressantes car les variations de vitesse radiale induites par une planète en orbite sont plus importantes que pour une étoile de type solaire, leurs planètes sont ainsi plus facilement détectables.

La première étape pour la mise en place de NIRPS était d’installer au foyer du télescope l’adaptateur optique avant, aussi appelé bonnette, qui concentre la lumière du télescope sur la fibre optique alimentant le spectrographe délocalisé dans un environnement stable. Cet adaptateur, construit et assemblé à l’observatoire de Genève ces 2 dernières années a été expédié au Chili début novembre, non sans une certaine appréhension puisque le pays était à ce moment en proie à d’importantes manifestations politiques.

L’adaptateur de NIRPS prêt à être installé (credit Nicolas Blind Unige)

Les 7 caisses de NIRPS sont néanmoins arrivées à bon port le 15 novembre. Ensuite l’équipe de l’Observatoire avec l’aide du personnel de l’ESO a déchargé, installé, réaligné l’instrument en un temps record dans la salle Coudé. Fin novembre, l’ancienne bonnette Cassegrain a été démontée du télescope et remplacée par celle de NIRPS au cheveu près. Le jour suivant, la bonnette HARPS était ré-installée sous celle de NIRPS et sa caméra de guidage, après quelques ajustements, repositionnée au pixel près.  

L’adaptateur de NIRPS en cours d’installation sous le télescope de 3.6m (credit Nicolas Blind Unige)

Il a fallu ensuite revalider les performances du spectrographe HARPS en termes de guidage sur fibre, d’efficacité lumineuse et de précision des vitesses radiales. Il a également été possible de faire fonctionner le système d’optique adaptative de NIRPS sur le ciel grâce à la persévérance des experts de l’observatoire, permettant ainsi de corriger la turbulence atmosphérique en temps réel.

L’équipe NIRPS sous le téléscope de 3.6m, Allan de Maideros, Francois Bouchy, Ludovic Genolet, Nicolas Blind, Sébastien Bovay, Alex Segovia, Robin Schnell. (credit Allan de Maideros)

Cette mission a dépassé ses objectifs et l’ensemble des acteurs impliqués mérite toutes les félicitations.  Une seconde campagne de tests et d’optimisation de la bonnette NIRPS aura lieu fin mars. En parallèle, le spectrographe est actuellement en cours d’intégration et d’alignement chez nos partenaires canadiens à Quebec et sera livré au Chili à la fin de l’année.

Categories: External Newsletter, News

Comments are closed.