National Centre of Competence in Research PlanetS
Gesellschaftsstrasse 6 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39

“La science devient plus personnelle grâce aux héros de BD”

Ulrike Kastrup, responsable de focusTerra, parle de l’exposition “Expedition dans le système solaire” au musée de l’EPF de Zurich et explique pourquoi elle a choisi la bande dessinée comme élément de style pour raconter les histoires.

Illustration: Studio Nippoldt

PlanetS: Madame Kastrup, vous avez choisi la bande dessinée pour l’exposition. Quelles en étaient les raisons ?
Ulrike Kastrup: En raison de son caractère fondamental, la science peut être très abstraite et incompréhensible. La bande dessinée offre une combinaison créative d’images puissantes et de bonnes histoires. Elle permet de présenter la recherche d’une manière plus vivante et parfois humoristique, favorisant l’accessibilité à un sujet et augmentant l’implication des visiteurs ou des lecteurs de nos bandes dessinées, qui, soit dit en passant, sont disponibles en allemand et en anglais. D’ailleurs, la bande dessinée scientifique est déjà utilisée dans des revues scientifiques comme Nature.

Les scientifiques sont des héros de bande dessinée. En quoi cela change-t-il la communication de l’information ?
Ça devient de plus en plus personnel ! Les scientifiques de l’EPF et de l’Université de Zurich communiquent directement avec les visiteurs, leur parlent et les emmènent dans le monde de la recherche, que ce soit dans leurs laboratoires, sur le terrain, dans l’espace ou au bureau. Ils découvrent ensemble comment fonctionne la recherche.

Quel est le message le plus important que vous voulez transmettre avec l’exposition ?
L’exposition temporaire montre ce qui est possible quand on a des visions et qu’on veut atteindre les étoiles – les visions peuvent alors devenir réalité ! Une grande partie de ce qui était de la science-fiction il y a quelques années est maintenant une réalité. Avec l’exposition, nous voulons atteindre tous les élèves, mais surtout les élèves de tous les niveaux de formation et les encourager à réfléchir à de nouvelles choses, à aller au fond des choses et à tenter de réaliser des idées, même si elles semblent lointaines. Pour cela, nous offrons aux enfants et aux jeunes des histoires de recherche passionnantes, des expériences, des expositions, des animations et des ateliers. Nous espérons ainsi  créer inspirations et incitations pour l’école, les loisirs, l’étude ou le travail.

Chaque conceptrice d’exposition a une place favorite dans l’exposition. Laquelle est la vôtre et pourquoi ?
Tous les domaines sont favoris, parce que vous les traitez de manière intensive depuis tant d’années. Nous les développons parce que nous les trouvons passionnants. J’aime beaucoup les dessins de notre illustratrice Astrid Nippoldt. Elle a rencontré les chercheurs et traduit les histoires avec brio. J’aime aussi jouer avec nos nombreuses expériences et l’application de réalité augmentée développée par le Centre de Technologie du Jeux de l’EPF. Avec l’application, vous pouvez partir à la chasse au trésor dans l’exposition et prendre une photo avec un martien qui n’existe que dans le monde virtuel. C’est spatial.

A qui s’adresse l’exposition ?
Nos expositions s’adressent à tous, des jeunes aux plus âgés, aux amateurs et aux professionnels. Tout le monde peut trouver quelque chose et la profondeur de la discussion est déterminée par tous. Le caractère ludique de la bande dessinée est particulièrement adapté pour séduire les enfants et les jeunes et réduire ainsi les craintes du contact avec la recherche.

"Qui ne veut pas être un héros de BD?"
L’astronomie sur un plateau
Catégories: External Newsletter, Uncategorized

Comments are closed.