National Centre of Competence in Research PlanetS
Sidlerstrasse 5 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39
Fax. +41 (0)31 631 44 05

«Nous trouverons la Planète 9 dans moins de dix ans»

Avec ses cheveux couleur rouge vif, Konstantin Batygin ressemble plus à un musicien de rock qu’à un astrophysicien. En fait, il est les deux à la fois: professeur adjoint de sciences planétaires à Caltech, aux États-Unis, et chef du groupe Hard Rock “The Seventh Season”. Il a fait les manchettes des journaux du monde entier en 2016, lorsqu’il a prédit, avec Mike Brown, l’existence d’une planète inconnue au bord du système solaire, la Planète 9.

Konstantin Batygin à Bern. (Photo PlanetS)

En se basant sur ce travail, Christoph Mordasini et Esther Linder de l’Université de Berne avaient calculé, à quoi pourrait ressembler la Planète9. «Je me souviens d’avoir lu votre article et de penser” wow “un calcul impressionnant en si peu de temps, vous êtes rapides», a déclaré Konstantin Batygin aux chercheurs suisses, lors d’une visite à l’Université de Berne en mai 2017. « Nous travaillions déjà sur un sujet similaire», a expliqué Christoph Mordasini, «c’est pourquoi nous avons pu faire cette étude en deux semaines.»

Konstantin Batygin est né en Russie. Il a déménagé au Japon avec ses parents à l’âge de 8 ans. Sans connaître un mot de japonais, il a sauté la deuxième année d’école parce qu’il était considéré trop grand, «non pas parce que j’étais trop intelligent», a t-il souligné. Six mois plus tard, il parlait courament le japonais, de même que l’anglais lorsque la famille déménagea en Californie, 5 ans plus tard. Konstantin Batygin est marié et a une fille de 5 ans.

PlanetS: À l’âge de 30 ans, vous êtes l’un des plus jeunes professeurs en astrophysique. Comment cela s’est-il passé ?
Konstantin Batygin: Je ne sais pas. Je pense qu’il doit peut-être s’agir d’une erreur. Je n’ai jamais vraiment attribué beaucoup d’attention à l’âge. Je ne sais pas non plus exactement ce que cela signifie d’être jeune ou vieux, je me sens exactement comme lorsque j’avais 13 ans. Donc, je n’ai pas beaucoup progressé dans ma maturité.

Vous êtes convaincu que Planète 9 existe. Quand sera-t-elle découverte?
Nous connaissons la zone de recherche sur le ciel nocturne, elle est confinée à un champ d’environ 20 à 60 degrés. Par rapport au ciel nocturne, c’est assez petit, mais il faut se rappeler que les télescopes n’ont pas un énorme champ de vision. La planète 9 est si faible, avec une magnitude de 24 elle est à la limite de la détection avec la technologie actuelle, qu’il faudrait environ 20 nuits sur le télescope Subaru, qui est l’un des plus grands télescopes du monde et très bien adapté à ce genre de recherche. 20 nuits, ça semble possible, mais ce sont des nuits parfaites sans Lune et sans turbulences dans l’atmosphère qui perturbent la lumière. De plus, elles doivent être programmées entre septembre et janvier. Qui sait, nous pourrions trouver Planète 9 cette année, si nous avons beaucoup beaucoup de chance. Sinon, la recherche peut prendre jusqu’à cinq ans. C’est pourquoi, je pense que nous aurons des images de Planet 9 dans un délai de moins d’une décennie.

Esther Linder, Christoph Mordasini et Konstantin Batygin. (Photo PlanetS)

Qui la trouvera?
Je ne sais pas et je ne peux prédire quel sera le premier groupe à la trouver. Bien sûr, nous effectuons notre propre recherche, mais il y a d’autres groupes dont certains qui utilisent Subaru, le même télescope que nous. D’autres utilisent un télescope appelé Dark Energy Camera. Certaines personnes utilisent les données existantes et les compilent pour découvrir Planète 9 dans les images existantes. Je pense que tous ces projets ont le potentiel de la découvrir avec une probabilité de 20% pour chacun d’eux.

À l’Université de Berne, Christoph Mordasini et Esther Linder ont calculé que Planète 9 pourrait avoir une température de moins 226 degrés Celsius ou 47 Kelvin. Cela signifie que la planète est beaucoup plus brillante dans l’infrarouge que dans le visuel. Par conséquent, ils suggèrent de la rechercher avec un télescope radio ou submillimétrique, au lieu d’utiliser un télescope optique. Que pensez-vous de cette idée?
Je pense que c’est une idée très intelligente. Il serait vraiment cool de trouver Planète 9, à travers la recherche submillimétrique, car si nous la trouvons de cette façon, nous apprendrions immédiatement quelque chose sur son atmosphère. On connaîtrait immédiatement la température de la planète et ça serait extrêmement précieux.

En plus de travailler en tant que scientifique, vous chantez et jouez de la guitare dans votre groupe de rock. Si vous deviez choisir entre la science et la musique, quel serait votre choix?
J’aime beaucoup jouer de la musique. C’est une grande partie de ma vie. Je pense que j’aime le fait que ce n’est pas le moyen qui me permet de payer les factures, car il n’y a absolument aucune pression pour faire quelque chose qui plait aux autres. C’est avant tout un moyen personnel d’expression. Fin 2006, nous avons donné tellement de concerts que j’ai eu un avant-goût de ce qu’est la vie d’un musicien en tournée. C’est tellement difficile, beaucoup plus difficile que d’être professeur. C’est physiquement épuisant, mais je vois beaucoup de parallèles entre les deux. La façon dont vous écrivez de la musique, pour qu’une nouvelle chanson devienne un objet présentable, est exactement le même processus que celui pour qu’une idée scientifique devienne un article présentable. Les étapes impliquées vont de l’idée au développement, en passant par le raffinement, à l’enregistrement et la production. Cet ensemble d’étapes est exactement ce que je fais en science. Je suis donc très chanceux de pouvoir faire les deux et j’aimerais continuer à faire les deux.

https://www.konstantinbatygin.com
https://www.theseventhseason.net

Assemblage du modèle de vol
Première lumière de laboratoire pour SPIRou
Catégories: External Newsletter, News, Uncategorized

Comments