National Centre of Competence in Research PlanetS
Sidlerstrasse 5 | CH-3012 Bern | Switzerland
  Tel. +41 (0)31 631 32 39

PlanetS à Grindelwald

Lors de la deuxième Assemblée générale du PRN PlanetS les membres du pôle ont présenté les faits saillants du projet et discuté de futurs liens interdisciplinaires. «Les gens interagissaient beaucoup», a constaté Yann Alibert le responsable scientifique du PRN, «la réunion a été très fructueuse, bien emballée mais assez épuisante.”

Teaser_GA

« C’est ça » a résumé le directeur de PlanetS Willy Benz: “le seul moment de l’année où nous sommes tous ensemble.” Plus de 100 membres et associés du PRN avaient fait le déplacement de Berne, Genève, Zurich et Lausanne pour se rendre du 25 au 27 janvier à Grindelwald pour la deuxième assemblée générale. Ils n’ont pas été distraits par le soleil qui brille sur le spectaculaire panorama de montagnes, mais ont attentivement écouté les exposés scientifiques de leurs collègues et ont pris part à des ateliers sur la communication, le biais implicite, le développement de carrière et sur le transfert de technologie.

Parmi les nombreux points forts présentés se trouvaient les observations de disques protoplanétaires avec SPHERE, un nouvel instrument pesant 9 tonnes installé au Very Large Telescope (VLT) de l’ESO au Chili. “SPHERE est un laboratoire lié au télescope”, a expliqué Hans Martin Schmid, professeur à l’EPF de Zurich: «il va nous aider à mieux comprendre les disques qui forment les planètes.” Au cours de la première année de fonctionnement les chercheurs ont déjà obtenu une riche collection de disques. Un autre point de mire était constitué par les simulations présentées par Martin Jutzi, chercheur senior à l’Université de Berne. Elles montrent que les comètes comme Tschury ne pouvaient pas avoir survécu aux nombreuses collisions susceptibles de se produire au cours des 4,5 milliards d’années de l’histoire du système solaire. Par conséquent, Tschury avec sa forme particulière doit être assez jeune!

Le Centre d’analyse des données des exoplanètes, DACE à Genève, joue un rôle important au sein du PRN pour l’analyse et la visualisation des données et pour stimuler la collaboration entre les chercheurs. Damien Ségransan, leader de la plateforme DACE, a présenté avec l’aide de membres de différents projets plusieurs utilisations concrètes de DACE. L’équipe de DACE publie à l’attention du grand public chaque mois une nouvelle animation 3D interactive d’un système planétaire sur le site de PlanetS (nccr-planets.ch). Autre événement que les chercheurs attendent avec impatience est le lancement depuis Baïkonour de l’orbiteur Mars TGO le 14 Mars 2016. Sonde sur laquelle est installée CaSSIS, une caméra intégrée à Berne. Selon Luca Guallini, postdoc à Berne, CaSSIS  surveillera la façon dont la surface de Mars évolue et permettra la reconstruction des régions géologiques intéressantes.

«J’ai bien apprécié cette assemblée générale, elle a été très intéressante et interactive”, estime Ravit Helled, spécialiste des planètes et maître de conférences à l’Université de Tel-Aviv. Elle met l’accent sur le «bon esprit» des jeunes chercheurs et pense que les barrières entre les différentes disciplines se dissolvent peu à peu ce qui un des principaux objectifs de cet événement. Pour favoriser davantage l’interaction entre les participants un quizz a gardé tout le monde occupé avant et après le dîner, les participants essayant de se rappeler à quoi ressemble Ganymède une des lunes de Jupiter ou si Agota Kristof était une artiste suisse. Les chercheurs ont démontré leur grand talent artistique au cours d’une session de Karaoke plutôt tardive avant de se consacrer à nouveau à la science le lendemain matin.

Toutes les photos de l’événement peuvent être vues sur Flickr: https://www.flickr.com/photos/130594030@N05/sets/72157664322878132

Astrophysicien, directeur et père
La naissance chaotique des planètes
Catégories: News, Uncategorized

Comments are closed.